Crégols

Dernier ajout : 30 août 2018.

En latin, de Cregollo, Cregolho, Cregolio, Gregolis, et dans la même commune, la paroisse de Tregoux, Tregots, nom à rapprocher de Treligots proche de Calvignac. D’après M. Lacoste, le premier nom signifierait : escargots, le lieu des escargots, et il est certain que le soleil n’y dérange pas souvent les limaçons ; le second nom signifierait pressoir, du mot trego.
La paroisse de Crégols a pour patron titulaire Saint-Pierre ès liens, celle de Trégoux avait également pour patron Saint-Pierre, mais c’était la chaire de Saint-Pierre qui est le titulaire. Aujourd’hui, le patron serait saint Antoine.
Curés de Crégols dits quelquefois prieurs. En 1312, Bernard Mantoli, curé en même temps de Limogne.
Après la guerre de Cent ans, l’église de Crégols fut unie quelque temps à l’archiprêtré de Saint-Cirq c’est ainsi qu’on trouve, avec le double titre d’archiprêtre et de prieur Richard de Fizannes en 1469 ; Guillaume de Fizannes en 1497 est recteur en même temps de Bouziès et Crégols mais on ne dit pas s’il est encore archiprêtre. Il consent en 1529 à la réparation de Bouziès ;
Avant 1542, Olivier Escudié. Il permute le 28 février avec Antoine de Rodes pour une église au diocèse de Vabre.
Avant 1552, Me Guillaume Beldèze. Il lègue 200 livres au chapitre de Cahors.
En 1593, Mr Benech prieur est en procès avec l’archiprêtre de Saint-Cirq.
1743 et suiv., Me Mathurin Traversié, docteur en théologie, dit curé. 9 août 1754, Joseph Labarthe, originaire de Vic en Auvergne - Me Jean Austruy, né à St Germain en Rouergue, en 1727, prêtre en 1756, titulaire en 1770, sur les registres, son dernier acte est du 14 décembre 1792. Il était maître ès arts de l’Université de Cahors. Il semble avoir prêté le serment constitutionnel : en tout cas, il n’émigra pas ; dans son journal de comptes, à la date du 21 février 1793, il signe : Austruy, citoyen curé, et nom plus prieur curé. Il était remplacé à la cure dès le 3 mai de cette année par Raynal. Ayant rétracté son serment, il fut arrêté, envoyé à Bordeaux, détenu au fort du Hâ, puis à Blaye ; à cause de son âge (67 à 68 ans), il fut renvoyé à Cahors, et d’après une note de travail de M. Gary sur les prêtres déportés, il mourut en réclusion (1795). Mais on ne trouve pas son nom à cette date sur les registres de l’état-civil.
L’église de Crégols a été bâtie, dans le style ogival, de 1875 à 1895 ; elle est assez coquette dans un joli site sur la rive gauche du Lot.
L’église de Trégoux serait ancienne : style roman. XI-XIIè siècle ?

Derniers articles

Visite du père Franz de 14h00 à 18h00 le vendredi 24 novembre

Mercredi 8 novembre 2017, par Secrétariat // Crégols

Lire la suite »

PENSER AUX PERSONNES PROCHE DE VOTRE COEUR

Dimanche 5 novembre 2017, par Secrétariat // Crégols

Demander une intention de messe pour penser à vos défunts ou pour confier au Seigneur des personnes en difficulté ou en souffrance que vous connaissez, en imprimant et remplissant le formulaire ci contre et en le renvoyant ou en le donnant au presbytère de Limogne :
115, rue de Cénevières
46260 Limogne en Quercy
PS : Marche à suivre pour imprimer le document :
1) Cliquer sur l’image pour l’agrandir
2) Faire un clic droit sur l’image
3) Cliquer sur "Enregistrer l’image sous"
4) Enregistrer l’image (...) Lire la suite »

CONTACTER LA PAROISSE

Dimanche 5 novembre 2017, par Secrétariat // Crégols

Père Franz de BOER
Père Gilbert MALAVELLE
115, rue de Cénevières
46260 Limogne en Quercy
05 65 31 50 27 Lire la suite »