Bienheureuse JACQUELINE DE SEPTISOLES

Vendredi 8 février 2019, par Secrétariat // LE SAINT DU JOUR

Bienheureuse Jacqueline de Septisoles
Disciple de saint François d’Assise (✝ 1274)

Jacomina de Settesoli, connue en France sous le nom de Jacqueline de Septisoles, est née à Rome vers 1192. Sainte Jacqueline est une vertueuse femme, très pieuse, morte vers 1239 ou 1274. Femme d’exception elle était proche de Saint-François d’Assise qui l’appelait d’ailleurs affectueusement « Frère Jacqueline ». Elle avait épousé le seigneur de Marino, Gratien Frangipani. Restée veuve prématurément, avec deux enfants, elle consacrera sa fortune à aider les fondations de Saint François. A la veille de sa mort, Saint François lui fit écrire : « Je dois te mander que la fin de ma vie est proche. Mets-toi donc aussitôt en route si tu veux me revoir encore. Apporte je te prie de cette bonne chose que tu me donnais quand j’étais malade à Rome ».

Elle vint à Assise munie de tout ce qu’il fallait pour ensevelir son ami : un voile pour couvrir son visage, le coussin où sa tête reposerait, le drap de cilice qui envelopperait son corps et la cire nécessaire aux funérailles. Elle restera à Assise après les funérailles de Saint François, pour être près de ceux qui avaient connu « le petit pauvre », donnant toute sa vie à la prière et aux œuvres de charité.

Jacqueline faisait des frangipanes tout à fait exceptionnelles qu’elle donnait aux pauvres, aux malheureux mais aussi aux riches. Ses frangipanes étaient si célèbrent qu’on les appelait les « Spécakes ». Elle fut aussi reconnue comme étant la patronne des mauvais élèves. C’est la raison pour laquelle Sainte-Jacqueline est aussi surnommée la « patronne des ânes ».

Grande marcheuse elle faisait chaque année le pèlerinage de Compostelle, équipée d’un petit chariot, et distribuait ses frangipanes qui permettaient aux consommateurs de rentrer en contact avec la Sainte Vierge Marie.

Elle mourut pieusement dans la foi et la bonne humeur lors de son dernier pèlerinage à Compostelle.

La sainte Jacqueline est décédée le 8 février et le dicton dit : « A la Sainte-Jacqueline, froid et bruine. A la Saint-Jean, ne prend pas froid aux dents ».

Répondre à cet article