Bienheureux ISNARD DE CHIAMPO

Jeudi 19 mars 2020, par Secrétariat // LE SAINT DU JOUR

Bienheureux Isnard de Chiampo
Frère prêcheur (✝ 1244)

Isnard naît à Chiampo (près de Vicence, Italie).

Très jeune, en 1218 ou 1219, il reçut l’habit dominicain des mains de saint Dominique lui-même. « Vir religiosus et fervens et graciosus admodum predicator (homme religieux et fervent, prédicateur très influent) », il fut envoyé d’abord à Milan (ainsi que le Bx Guala de Bergame, qui deviendra ensuite évêque de Brescia), où il gagna beaucoup d’hommes pour l’Ordre. Il obtint leur respect par sa façon exemplaire d’accomplir ses voeux.

Il fut un grand et accompli prédicateur, puissant en paroles et en œuvres, grâce au don des miracles. Il ramena à Dieu d’innombrables âmes de pécheurs et d’hérétiques, rien que par la puissance de sa parole. Il menait une vie d’intense pénitence, ce qui ne l’empêchait pas d’être tellement gros que tout le monde riait de lui et qu’il en souffrait moralement et physiquement. Ce fut là l’une de ses croix difficiles à supporter.

À partir de 1230 il fut surtout l’apôtre de Pavie. Cette ville, en lutte contre la papauté par la mauvaise influence de Frédéric II, frappée d’interdit, était dans un état pitoyable, l’esprit religieux quasi éteint et les mœurs complètement relâchées. La venue d’Isnardo fut comme un souffle de renouveau et l’esprit chrétien refleurit. Par la générosité du saint évêque Rodobald (ou Réginald), Isnardo put fonder le couvent Sainte-Marie de Nazareth, qu’il gouverna sagement jusqu’à sa mort survenue à Pavie le 19 mars 1244.

Il fut enterré dans l’église dominicaine de Pavie ; ses restes reposent dans la basilique St-Gervais St-Protais.

Son culte fut confirmé en 1912 par Saint Pie X (Giuseppe Melchiorre Sarto, 1903-1914).

Répondre à cet article