LES TWEETS DU PAPE - FEVIER 2019

Samedi 2 février 2019, par Secrétariat // LES TWEETS DU PAPE

Vendredi 01 février :
Que le Seigneur nous donne la grâce de la mémoire et de l’espérance, pour poursuivre avec persévérance le cheminement de notre vie.

Samedi 02 février :
La vie consacrée est rencontre vivante avec le Seigneur dans son peuple, c’est un appel à l’obéissance fidèle de chaque jour et aux surprises inédites de l’Esprit, c’est la vision de ce qu’il sied d’embrasser pour avoir la joie : Jésus.

Dimanche 03 février :
Je pars pour les Emirats Arabes Unis. Je vais dans ce Pays comme un frère, pour écrire ensemble une page de dialogue et pour parcourir ensemble des chemins de paix. Priez pour moi !


Lundi 04 février :
Dieu est avec l’homme qui cherche la paix. Et du ciel il bénit chaque pas qui, en ce sens, s’accomplit sur la terre.

Le document sur la Fraternité humaine que j’ai signé aujourd’hui à Abu Dhabi avec mon frère le Grand Imam d’Al-Azhar invite toutes les personnes qui portent dans le cœur la foi en Dieu et la foi dans la fraternité humaine, à s’unir et à travailler ensemble

La prière purifie le cœur du repli sur soi. La prière faite avec le cœur reconstitue la fraternité.

Mardi 05 février :
Saint François nous rappelle que le chrétien part armé seulement de sa foi humble et de son amour concret. Si nous vivons dans le monde à la manière de Dieu, nous deviendrons des canaux de sa présence.

Mercredi 06 février :
Les Béatitudes sont un plan de vie : elles invitent à tenir le cœur propre, à pratiquer la douceur et la justice, à être miséricordieux envers tous, à vivre l’affliction unis à Dieu.

Ce voyage aux Émirats Arabes Unis fait partie des « surprises » de Dieu. Louons-Le donc, Lui et sa providence, et prions pour que les graines disséminées portent des fruits de paix.

Jeudi 07 février :
Tous nous avons besoin d’être guéris et tous nous pouvons guérir les autres si nous sommes humbles et doux : avec une bonne parole, avec la patience ou avec un regard.

https://twitter.com/i/status/1093476862528049152

Vendredi 08 février :
La traite des personnes est une terrible violation de la dignité humaine. Ouvrons nos yeux sur cette plaie honteuse et engageons-nous à la combattre.

Samedi 09 février :
La vie a de la valeur quand elle est donnée, donnée dans l’amour, dans la vérité, donnée aux autres, dans la vie quotidienne, dans la famille.


Dimanche 10 février :
L’amour pour Dieu et le prochain sont inséparables, ce sont les deux faces d’une seule médaille : vécus ensemble ils sont la vraie force du croyant !


Si nous nous exerçons à percevoir avec le regard de Jésus, nous réussissons toujours reconnaître qui a besoin de nous.

Lundi 11 février :
L’attitude généreuse envers les malades est sel de la terre et lumière du monde. Que Notre-Dame de Lourdes nous aide à la pratiquer et obtienne paix et réconfort pour toutes les personnes qui souffrent.

Mardi 12 février :
Des milliers d’enfants, contraints de combattre dans des conflits armés, sont dépouillés de leur enfance. Arrêtons ce crime abominable.

Mercredi 13 février :
S’éloigner des apparences mondaines est indispensable pour se préparer au ciel.

Jeudi 14 février :
FR : Celui qui aime a la fantaisie pour découvrir des solutions là où d’autres voient seulement des problèmes. Celui qui aime aide l’autre en fonction de ses besoins et avec créativité, et non selon des préjugés ou des clichés.

Vendredi 15 février :
La vérité est la révélation merveilleuse de Dieu, de son visage de Père, c’est son amour sans limites.

Samedi 16 février :
Jésus nous demande de réaliser une seule œuvre d’art, possible pour tous : celle de notre vie.

Dimanche 17 février :
Le chrétien promeut la paix, à commencer par la communauté dans laquelle il vit.


Lundi 18 février :
Je vous invite à prier ces jours-ci pour la rencontre sur la protection de l’enfance dans l’Église, un événement que j’ai voulu comme un acte de forte responsabilité pastorale pour affronter un défi urgent de notre temps.

Mardi 19 février :
Entrons dans le mystère du cœur affligé de Dieu qui est Père, et parlons avec lui en regardant les nombreuses calamités de notre temps.

Mercredi 20 février :
Dans les moments les plus sombres de notre histoire, le Seigneur se rend présent, ouvre des chemins, raffermit la foi découragée, soigne l’espérance blessée, réveille la charité endormie.

Jeudi 21 février :
Dès demain, nous vivrons quelques jours de dialogue et de communion, d’écoute et de discernement. Que ce soit un temps de conversion. Nous ne voulons pas nous annoncer nous-mêmes, mais Celui qui est mort pour nous.

Vendredi 22 février :
Demandons à l’Esprit Saint de nous soutenir ces jours-ci et de nous aider à transformer ce mal en une opportunité de prise de conscience et de purification.

Seigneur, tu connais la résistance que nous avons à mettre dans notre cœur les douleurs des autres. Ouvre nos cœurs et façonne-les à ton image.

Samedi 23 février :
Seigneur, délivre-nous de la tentation de vouloir nous sauver nous-mêmes, notre réputation ; aide-nous à porter solidairement la faute et à chercher ensemble des réponses humbles et concrètes en communion avec tout le Peuple de Dieu.

Seigneur, concentre notre regard sur l’essentiel, fais que nous nous dépouillions de tout ce qui n’aide pas à rendre transparent l’Évangile de Jésus-Christ.

Dimanche 24 février :
Tout abus est une monstruosité. Dans la colère légitime des personnes, l’Église voit un reflet de la colère de Dieu. Nous avons le devoir d’écouter attentivement ce cri silencieux.

Lundi 25 février :
L’amour de Dieu est l’unique force capable de faire toutes choses nouvelles.

Mardi 26 février :
La vraie religiosité consiste à aimer Dieu avec tout son cœur et le prochain comme soi-même.

Mercredi 27 février :
Si l’on croit en Dieu, on doit chercher de vivre la justice avec tous, selon la règle d’or : « tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux, vous aussi »(Mt. 7,12).

Jeudi 28 février :
Faisons un petit examen de conscience chaque jour, pour nous convertir au Seigneur. 5 minutes à la fin de la journée nous aideront à penser à ne pas renvoyer le changement de notre cœur et la conversion au Seigneur

Répondre à cet article