LES TWEETS DU PAPE - JANVIER 2020

Mercredi 1er janvier 2020, par Secrétariat // LES TWEETS DU PAPE

Mercredi 01 janvier :
Remercions Dieu pour sa Grâce qui nous a soutenus cette année et avec joie nous élevons vers lui le chant de louange.

https://t.co/uzKh1gyCI6

Commençons l’année sous le signe de Marie, la femme qui a tissé l’humanité de Dieu. La renaissance de l’humanité a commencé par la femme. Si nous voulons tisser d’humanité les trames de nos jours, nous devons repartir de la femme.

Jeudi 02 janvier :
Dans le corps d’une femme, Dieu et l’humanité se sont unis pour ne plus jamais se quitter. Notre humanité sera pour toujours en Dieu et Marie sera toujours la Mère de Dieu.

Aujourd’hui, invoquons la Mère de Dieu, qui nous rassemble en tant que peuple croyant. Ô Mère, suscite en nous l’espérance, apporte-nous l’unité. Femme de salut, nous te confions cette année, garde-la dans ton cœur.

Que Marie, Mère du Prince de la Paix et Mère de tous les peuples de la terre, nous accompagne et nous soutienne, pas à pas.

Vendredi 03 janvier :
Dès sa naissance, Jésus s’est reflété dans le visage de sa mère. Il a reçu d’elle les premières caresses. Avec elle, il a échangé ses premiers sourires. Avec elle, il a inauguré la révolution de la tendresse. L’Église, en regardant l’enfant Jésus, est appelée à la poursuivre.

Demandons cette grâce : vivre l’année avec le désir de prendre les autres à cœur, de prendre soin des autres.

https://twitter.com/i/status/1212754168215199744

« Venez à moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau, et moi je vous soulagerai » (Mt 11, 28). Message pour la XXVIIIème Journée Mondiale du Malade

Samedi 04 janvier :
Le salut est au nom de Jésus. Nous devons en témoigner : il est le seul Sauveur.

Nous devons croire que l’autre a le même besoin de paix que nous. On n’obtient pas la paix si on ne l’espère pas. Demandons au Seigneur le don de la paix !

Voici le sens de Noël. Si le Seigneur continue à venir parmi nous, s’il continue à faire don de sa Parole, c’est pour que chacun de nous puisse répondre à cet appel : devenir des saints dans l’amour.

Dimanche 05 janvier :
L’Évangile d’aujourd’hui (Mt 2, 1-12) nous enseigne que l’homme, quand il n’adore pas Dieu, est amené à adorer son ego. C’est un risque sérieux : se servir de Dieu au lieu de le servir.

Lundi 06 janvier :
Adorer, c’est aller à l’essentiel : c’est le moyen de se désintoxiquer de beaucoup de choses inutiles, des addictions qui anesthésient le cœur et engourdissent l’esprit.

En adorant, nous aussi, comme les Mages, nous découvrirons le sens de notre voyage. Et, comme les Mages, nous connaîtrons "une grande joie" (Mt 2,10).

Mardi 07 janvier :
J’adresse une pensée particulière aux frères des Églises orientales, catholiques et orthodoxes, qui célèbrent aujourd’hui le Noël du Seigneur. A tous, je souhaite la lumière et la paix du Christ Sauveur.

Tant de gens vivent sans savoir ce qui se passe dans leur cœur. Demandons la grâce de rester dans le Seigneur et de distinguer l’Esprit de Dieu de l’esprit du monde, afin que notre cœur soit le point de rencontre entre Dieu et nous.

Mercredi 08 janvier :
Adorer, c’est s’exiler du plus grand esclavage, celui de soi-même. Adorer, c’est mettre le Seigneur au centre pour que nous ne soyons plus centrés sur nous-mêmes.

Adorer signifie apporter la vie au Seigneur en lui permettant d’entrer dans notre vie. C’est faire descendre sa consolation sur le monde et nous laisser envahir par Sa tendresse.

Jeudi 09 janvier :
Si nous ne portons pas la paix dans nos cœurs, comment pensons-nous qu’il y aura la paix dans le monde ? Sachons rester dans le Seigneur, et pour rester il faut aimer ; aimer dans les petites choses.


Vendredi 10 janvier :
L’espérance n’est pas une utopie et la paix un bien toujours possible.

Samedi 11 janvier :
En adorant, nous apprenons à rejeter ce qui ne doit pas être adoré : le dieu de l’argent, le dieu de la consommation, le dieu du plaisir, le dieu du succès, notre ego érigé en dieu.

Adorer, c’est se faire petit en présence du Très-Haut, c’est découvrir devant Lui que la grandeur de la vie ne consiste pas à avoir, mais à aimer.

Dimanche 12 janvier :
L’Apôtre Jean nous parle du fondement de l’amour : nous pouvons aimer parce que Dieu nous a aimés le premier. Que l’Esprit Saint nous donne la force et la joie d’aimer nos frères et sœurs et de manifester ainsi l’amour que nous avons pour Lui.

Adorer, c’est rencontrer Jésus sans une liste de conditions, mais avec la seule requête d’être avec lui. Lorsque nous adorons, nous permettons à Jésus de nous guérir et de nous changer.

Lundi 13 janvier :
En adorant, nous donnons au Seigneur la possibilité de nous transformer par son amour, d’illuminer nos ténèbres, de nous donner la force dans la faiblesse et le courage dans les épreuves.

En la fête du Baptême de Jésus, nous redécouvrons notre Baptême : tout comme Jésus est le Fils bien-aimé du Père, nous aussi, renaissant de l’eau et du Saint-Esprit, nous sommes les enfants bien-aimés de Dieu, frères de beaucoup d’autres frères.

Mardi 14 janvier :
Dans la vie chrétienne, il ne suffit pas de savoir : sans sortir de soi-même, sans se rencontrer, sans adorer, on ne connaît pas Dieu. La vie chrétienne est une histoire d’amour avec Dieu.

Mercredi 15 janvier :
Jésus avait autorité parce qu’il était cohérent entre ce qu’il enseignait, ce qu’il faisait et sa façon de vivre. L’autorité se reflète dans la cohérence et le témoignage.

Jeudi 16 janvier :
Que l’Esprit Saint ravive en chacun de nous l’appel à être des évangélisateurs courageux et joyeux.

Vendredi 17 janvier :
Le Seigneur a tant de compassion, il s’implique dans nos problèmes. Répétons souvent cette simple prière : Seigneur je suis pécheur, aie pitié de moi, sois compatissant envers moi.

Samedi 18 janvier :
Jésus regarde le paralytique et va à l’essentiel : "Tes péchés sont pardonnés". La santé physique est un don que nous devons chérir, mais le Seigneur nous enseigne que nous devons aussi chérir la santé du cœur, la santé spirituelle.

Dimanche 19 janvier :
Celui qui a la foi ressent un grand besoin de Dieu et, dans sa petitesse, s’abandonne à Lui en toute confiance.

Arrêtons-nous sur l’Évangiledujour (Jn 1, 29-34), peut-être aussi en contemplant une icône du Christ, Fils de Dieu qui s’est fait agneau, pour nous libérer du mal. Oui, nous sommes encore de pauvres pécheurs mais pas des esclaves, non, mais des enfants de Dieu !

Lundi 20 janvier :
Être chrétien, ce n’est pas se défendre avec une idéologie pour avancer. Être chrétien, c’est être libre, parce que nous avons confiance, parce que nous sommes dociles à la Parole du Seigneur.

Mardi 21 janvier :
Par le baptême, nous, chrétiens, sommes tous oints par l’élection du Seigneur, et c’est un vrai don. Demandons aujourd’hui à l’Esprit Saint de savoir préserver fidèlement ce don. C’est cela, la sainteté chrétienne.

Mercredi 22 janvier :
Cette année, la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens est dédiée au thème de l’hospitalité.

Jeudi 23 janvier :
Travailler ensemble pour vivre l’hospitalité, en particulier envers ceux dont la vie est plus vulnérable, cela fera de nous des êtres humains meilleurs, de meilleurs disciples et un peuple chrétien plus uni.

Vendredi 24 janvier :
Cette année, je souhaite consacrer le Message pour la JMCS au thème de la narration. Pour ne pas nous perdre, nous devons respirer la vérité des histoires positives, constructives, qui nous aident à trouver nos racines et la force d’avancer ensemble.

Samedi 25 janvier :
La Bible est la grande histoire d’amour entre Dieu et l’humanité. Au centre se trouve Jésus : son histoire porte à son accomplissement l’amour de Dieu pour l’homme et en même temps l’histoire d’amour de l’homme pour Dieu.

Dimanche 26 janvier :
De cette Semaine de prière pour l’unité des chrétiens, nous voudrions apprendre à être plus hospitaliers, avant tout entre nous chrétiens, et aussi entre frères de différentes confessions. L’hospitalité appartient à la tradition des communautés et des familles chrétiennes.

Le Seigneur te donne Sa Parole pour que tu l’accueilles comme la lettre d’amour qu’il a écrite pour toi, pour te faire sentir qu’Il est à tes côtés.

Faisons de l’espace à la Parole de Dieu ! Lisons quotidiennement quelques versets de la Bible. Nous découvrirons que Dieu nous est proche, qu’Il illumine nos ténèbres, qu’avec amour Il conduit notre vie vers le large.

Lundi 27 janvier :
Nous avons besoin de la Parole de Dieu : d’écouter, au milieu des milliers de paroles de chaque jour, cette seule Parole qui ne nous parle pas de choses, mais de Vie.

La Parole de Dieu nous console et nous encourage, elle provoque la conversion, elle nous secoue, elle nous libère de la paralysie de l’égoïsme ; parce qu’elle a le pouvoir de changer la vie, de faire passer de l’obscurité à la lumière.

Mardi 28 janvier :
Si nous perdons la mémoire,nous annihilons l’avenir.L’anniversaire de l’Holocauste, cette cruauté indicible découverte par l’humanité il y a 75 ans,est un appel à s’arrêter,rester en silence et se souvenir.Nous en avons besoin,pour ne pas devenir indifférents.

L’Évangile ne continuera pas avec des évangélisateurs ennuyeux et aigris. Non. Il ne se poursuivra qu’avec des évangélisateurs joyeux, pleins de vie.

Mercredi 29 janvier :
Les béatitudes sont la "carte d’identité" du chrétien. Il ne s’agit pas de joies passagères, mais du bonheur qui sait cohabiter avec la souffrance.

Jeudi 30 janvier :
"La mesure que vous utilisez sera utilisée aussi pour vous". (Mc 4, 24). Demandons au Seigneur la grâce de ne pas avoir peur de la croix, demandons la possibilité de subir quelques humiliations, car c’est la voie qu’Il a choisie pour nous sauver.

Vendredi 31 janvier :
Que l’exemple de sainteté de saint #JeanBosco, dont nous nous souvenons aujourd’hui comme père et maître de la jeunesse, vous conduise, surtout vous, chers jeunes, à réaliser vos projets d’avenir, en accueillant le plan que Dieu a pour chacun.

Répondre à cet article