Saint LEON LUC

Vendredi 1er mars 2019, par Secrétariat // LE SAINT DU JOUR

Saint Léon Luc abbé de Corléon
Pape Léon Ier le Grand, 45ème pape (440-461)

Originaire de Toscane ou de Rome, né entre 390 et 400… On ne sait pas grand-chose du début de sa vie. Il est archidiacre de Rome pendant les règnes de ses deux prédécesseurs Célestin Ier (422-432) et Sixte III (432-440). C’est au cours d’une mission en Gaule en 440 que Sixte III décède et qu’il est élu pape par le peuple de Rome.

Il se signale par la lutte contre les sectes et différentes hérésies, notamment le priscillianism.

Il prend définitivement position pour la double nature du Christ en une seule personne (en opposition à l’hérésie du monophysisme), dans la lettre adressée en 449 au patriarche Flavien de Constantinople, connue sous le nom de "Tome à Flavien". Il ne peut cependant pas faire entériner ce dogme lors du concile d’Ephèse (449) convoqué par l’empereur Théodose II. Il faut attendre l’arrivée de l’empereur Marcien, et surtout de l’impératrice Pulchérie, pour que Léon Ier impose sa pensée lors du concile de Chalcédoine (451). Malgré le soutien de l’impératrice, il ne peut empêcher que les conclusions du concile reconnaissent une égalité de droit de l’évêque de Rome et du patriarche de Constantinople (les deux capitales de l’Empire). En effet, il affirme que l’évêque de Rome a doit à la primauté en sa qualité d’héritier de de l’apôtre Pierre.

Il doit ensuite faire face à l’invasion des Huns. Afin de préserver Rome, il va à Mantoue à la rencontre d’Attila, et obtient de lui l’arrêt de l’avancée des Huns ce qui sauve Rome (452). En 455, il ne peut pas s’opposer au passage des Vandales. Il ne peut que négocier la sauvegarde des personnes et l’interdiction des viols et incendies, mais la ville est tout de même mise à sac…

Léon Ier meurt le 10 novembre 461.

Répondre à cet article