Saint MAXIMIN

Samedi 8 juin 2019, par Secrétariat // LE SAINT DU JOUR


saint Maximin

Evêque d’Aix (1er s.)

On le fête à Aix en Provence. Lié à la légende du voyage de Marie-Madeleine, il fut identifié aussi à l’aveugle-né de l’Évangile (Jean ch. 9).
Mais l’histoire ne peut accepter de telles identifications même si son culte est très populaire.

La légende identifie Maximin à l’intendant de la famille de Béthanie et l’un des soixante-douze disciples du Seigneur. Il connaissait donc bien Lazare, Marthe et Marie qu’il accompagna lors de leur traversée vers l’an 42 / 43. Il commença à évangéliser Aix-en-Provence aidé de Marie-Madeleine. Pour célébrer la messe et prier avec elle et les tout premiers chrétiens, il avait construit en dehors de la ville, dans un endroit solitaire, un tout petit oratoire qui ne pouvait guère contenir plus de 10 à 12 personnes, l’oratoire de Saint Sauveur. Il en consacre de sa main les autels, et y renferme des reliques du Saint Sépulcre. En grande partie détruit par les Sarrasins dans l’une de leurs irruptions en Provence au VIIIe ou IXe siècle, l’oratoire fut rebâti en 1080... C’est aujourd’hui la nef de droite (romane) de l’actuelle cathédrale Saint-Sauveur d’Aix-en-Provence.
Saint Maximin est le patron du diocèse d’Aix.
Son tombeau est situé dans la crypte de la basilique de Saint-Maximin.

SAINT MAXIMIN : LE PREMIER EVEQUE D’AIX-EN-PROVENCE

Maximin était un notable, proche de la famille de Béthanie et l’un des soixante-douze disciples du Seigneur. Il connaissait donc bien Lazare, Marthe et Marie, et il les accompagna lors de leur traversée. Il commença à évangéliser Aix-en-Provence aidé de Marie-Madeleine. Pour célébrer la messe et prier avec elle et les tout premiers chrétiens, il avait construit en dehors de la ville, dans un endroit solitaire, un tout petit oratoire qui ne pouvait guère contenir plus de 10 à 12 personnes, l’oratoire de Saint Sauveur.

On sait qu’il reçut la visite de Saint Alexandre de Brescia dont il renforça la foi.

Puis Marie-Madeleine le laissa à son apostolat pour se retirer dans la solitude de la Sainte Baume. Le jour où elle sentit qu’elle allait mourir, elle descendit dans la plaine, retrouva Maximin qui venait à sa rencontre, qui lui donna la communion et l’ensevelit. Il demanda à avoir sa sépulture près de la sienne, ce qui fut fait.
Il mourut le 7 juin, jour où l’on célèbre sa fête. Ce jour-là, dans la liturgie d’Aix, au début de l’évangile on lisait le passage de Saint Luc : « Après que le Seigneur eut choisi les douze apôtres, il désigna encore soixante-douze disciples ; et il leur dit : Dans toutes les maisons où vous entrerez, dites d’abord : La paix soit à cette maison. » C’est ce qu’illustre le bas-relief qui orne le centre du somptueux sarcophage que les fidèles lui offriront au IVe siècle, dit aussi sarcophage de sainte Marcelle, où on le voit recevant sa mission du Christ, les bras ouverts dans l’attitude de l’orant
Saint Sidoine lui succéda comme évêque d’Aix.

LA LEGENDE DE SAINT MAXIMIN

La légende identifie Maximin à l’intendant de la famille de Béthanie et l’un des soixante-douze disciples du Seigneur. Il connaissait donc bien Lazare, Marthe et Marie qu’il accompagna lors de leur traversée vers l’an 42 / 43. Il commença à évangéliser Aix-en-Provence aidé de Marie-Madeleine. Pour célébrer la messe et prier avec elle et les tout premiers chrétiens, il avait construit en dehors de la ville, dans un endroit solitaire, un tout petit oratoire qui ne pouvait guère contenir plus de 10 à 12 personnes, l’oratoire de Saint Sauveur. Il en consacre de sa main les autels, et y renferme des reliques du Saint Sépulcre. En grande partie détruit par les Sarrasins dans l’une de leurs irruptions en Provence au VIIIème ou IXème siècle, l’oratoire fut rebâti en 1080, lorsque l’archevêque Rostang de Foz et Benoît, prévôt du chapitre, recueillirent des villageois une somme suffisante pour la construction d’une nouvelle église à laquelle la sainte chapelle fut réunie.

Saint Maximin est le patron du diocèse d’Aix.

Son tombeau est situé dans la crypte de la basilique de Saint-Maximin.

Répondre à cet article