Vénérable JUAN BONAL

Lundi 19 août 2019, par Secrétariat // LE SAINT DU JOUR

Vénérable Juan Bonal
prêtre espagnol (✝ 1829)

Juan Bonal est né le 24 août 1769 dans une famille profondément religieuse à Terradas ( Gérone , Espagne).

Jeune homme, il a fait de très bonnes études et a étudié à Barcelone et à Saragosse. Il avait une bonne formation intellectuelle pour son époque, visant le sacerdoce, malgré son statut d’héritier, de premier-né de la famille, selon la coutume du pays. Il a entrepris des études en philosophie à l’ Université sertorienne de Huesca et en théologie à Barcelone et à Saragosse.

Il est venu pour effectuer la tâche de professeur. Il s’est présenté à Reus (Tarragone) aux oppositions convoquées par le conseil municipal pour les deux salles de grammaire et a été approuvé pour un enseignant de l’une d’entre elles. Là, il vécut sept ans, les cinq derniers ordonnés en tant que prêtre. C’est là que sont nées cette vocation de charité et de dévouement envers les marginalisés de son temps, aux besoins qu’il ressentait chaque jour dans son environnement. Parallèlement à son enseignement, il a mené une intense activité caritative et apostolique : il a rendu visite aux malades et aux prisonniers, s’est occupé d’enfants et de jeunes abandonnés.

Il a été ordonné prêtre pour l’archidiocèse de Saragosse. La charité avec les plus pauvres et les sans-abri de son temps l’attira de telle manière qu’il renoncera à l’enseignement pour se consacrer pleinement au service des malades à l’hôpital de la Sainte-Croix de Barcelone et à l’ hôpital de Notre-Dame. de Gracia de Zaragoza plus tard, où il arrivera en 1804 pour établir en lui une Fraternité de la Charité, avec une vocation de vie religieuse et un dévouement envers les malades et les sans-abri, demeurant aumônier de l’hôpital et directeur de la Fraternité.

Le 28 décembre 1804, un groupe de douze frères et douze sœurs réunis par le père Bonal arriva à Saragosse pour prendre en charge les services de l’ hôpital de Notre-Dame de Grace , fondé en 1425, répondant à l’appel du conseil d’administration qui le gouvernait.

Le Père Juan Bonal et María Rafols Bruna (appelée Mère Rafols ) ont fondé la Congrégation des Soeurs de la Charité de Sainte-Anne, de sorte que, à la manière des Filles de la Charité de Saint-Vincent de Paul en France, il s’occupera tout d’abord des malades.

Les événements tragiques des Sites de Saragosse ont fait de cet hôpital beaucoup de ruines et pendant de nombreuses années, la misère a présidé à la vie de l’Hôpital et de ses habitants. Pour le soulager autant que possible, le père Juan a consacré le reste de sa vie à mendier de ville en ville, pour une grande partie de la géographie espagnole, à la suite d’une mauvaise traversée, dans des journées interminables et difficiles, en tant que mendiant de l’hôpital de Saragosse. Mendiant de Dieu pour les pauvres , il est allé partout prêcher aux simples gens du monde rural, éveillant leur foi et leur charité, consacrant de longues heures au confessionnal et donnant pardon et paix à ceux qui venaient à lui.

Il rencontra de nombreuses difficultés dans sa mission ingrate d’aumône. Mais rien ne l’a obligé à abandonner une tâche exigeant humilité, charité et patience héroïque, dans laquelle il plaçait illusion et persévérance sans limites, avec dévouement total et oubli. Cette mission la prolongea toute sa vie jusqu’à sa mort au sanctuaire de Notre-Dame de Salz , à Zuera , Saragosse , où elle se retirait pour préparer son voyage.

Il y a passé son dernier jour accompagné de deux sœurs de la Charité, la Fraternité fondée par lui, avec laquelle il était toujours en communion d’idéaux et de tendresse, ainsi qu’un médecin envoyé par l’Hôpital qui lui devait tant de bienfaits et d’autres prêtres. En toute lucidité et paix, il reçut les sacrements du prêtre de Zuera, envoya une messe à Saint-Joseph et mourut le 19 août 1829, près de son soixantième anniversaire.

Le 20 décembre 2012, le pape Benoît XVI a publié un décret reconnaissant ses vertus héroïques et lui attribuant le titre de Vénérable.

Répondre à cet article