Vénérable MARIA MONTSERRAT GRASES GARCIA

Jeudi 26 mars 2020, par Secrétariat // LE SAINT DU JOUR

Vénérable María Montserrat Grases García
jeune laïque espagnole (✝ 1959)

María Montserrat Grases García —Montse— naquit à Barcelone le 10 juillet 1941. Elle était la deuxième d’une famille de neuf enfants. Elle avait un tempérament vif et spontané. La joie, la simplicité, la générosité et son souci des autres furent des traits saillants de son caractère qu’elle forgea au sein de sa famille. Elle était sportive, aimait la musique, les danses populaires de sa région natale, et jouer dans des pièces de théâtre. Elle avait beaucoup d’amis.

Elle s’efforça de maintenir une relation constante avec Dieu, de découvrir la volonté divine dans l’accomplissement de ses devoirs, de soigner les petits détails par amour, et de rendre aimable la vie de ceux qui l’entouraient.

Ses parents lui apprirent à fréquenter le bon Dieu avec confiance et l’aidèrent à vivre les vertus chrétiennes et à consolider sa vie spirituelle à mesure qu’elle grandissait. En 1954, elle commença à fréquenter un centre de l’Opus Dei. Les moyens de formation chrétienne qu’elle y reçut l’aidèrent dans sa maturation humaine et spirituelle.
À 16 ans, elle perçut que Dieu l’appelait sur ce chemin dans l’Église et après avoir médité, prié et demandé conseil, elle sollicita son admission dans l’Opus Dei. À partir de là, elle s’attacha avec détermination et constance à chercher la sainteté dans sa vie quotidienne. Elle s’efforça de maintenir une relation constante avec Dieu, de découvrir la volonté divine dans l’accomplissement de ses devoirs, de soigner les petits détails par amour, et de rendre aimable la vie de ceux qui l’entouraient. Elle réussit à transmettre à beaucoup d’amis et de parents proches la paix que donne la vie menée tout près de Dieu.

Un cancer (sarcome d’Ewing) au fémur de sa jambe gauche lui fut diagnostiqué peu avant ses dix sept ans. Elle endura pendant neuf mois cette maladie qui lui provoquait d’intenses douleurs, et fit montre d’une joie contagieuse. Elle rapprocha de Dieu beaucoup de ses amies et de ses camarades de classe qui venaient lui rendre visite. Elle trouva Jésus et la Sainte Vierge au cœur de sa souffrance. Tous ses proches furent témoins de son union grandissante avec Dieu. L’une de ses amies avoue qu’en la voyant prier, elle touchait du doigt sa proximité avec le Christ.
Elle mourut le Jeudi Saint, le 26 mars 1959. Beaucoup de personnes témoignèrent de l’héroïcité et de la simplicité de sa vie. Depuis, cette renommée de sainteté n’a fait que croître.

  • Itinéraire de sa cause de canonisation

Le procès d’information sur Montse Grases eut lieu à Barcelone. Mgr Grégoire Modrego Casaus procéda à son ouverture le 19 décembre 1962 et il s’acheva le 26 mars 1968 sous l’autorité du nouvel archevêque, mgr Marcelo Gonzalez Marin.
Les années suivantes, l’itinéraire de la cause avança plus lentement, compte tenu des réformes des règles des causes de canonisation introduites par le bienheureux Paul VI et par saint Jean-Paul II. Entre temps, la renommée de sainteté de Montse ne faisait de grandir.

Le 15 mai 1992, la Congrégation des Causes des Saints déclara la validité du procès diocésain de Montse Grases. Toutefois, cette année-là, l’on décida de procéder à une recherche supplémentaire permettant, entre autres, d’enrichir le matériel rassemblé durant les années soixante. Ce procès additionnel eut lieu à Barcelone, du 10 juin au 28 octobre 1993. Le 21 janvier 1994, la Congrégation des Causes des Saints décréta la validité de ce second procès.

La Positio sur la vie et les vertus héroïques de la servante de Dieu fut présentée le 21 novembre 1999. Le 10 juin 2015, le congrès spécial des consulteurs théologiens de la Congrégation des Causes des Saints répondit favorablement à la question sur l’exercice héroïque des vertus de la vie de Montse Grases et le 19 avril 2016, la congrégation ordinaire des cardinaux et des évêques se prononça dans le même sens.

Mardi 26 avril 2016, le Pape François reçut du cardinal Angelo Amato, préfet de la Congrégation des Causes des Saints, un rapport détaillé des phases de la cause, il ratifia le vote de la Congrégation des Causes des Saints et autorisa la publication du décret par lequel la servante de Dieu Montse Grases est déclarée vénérable
Il est réjouissant d’apprendre cette nouvelle, aujourd’hui, 27 avril, en la fête de Notre Dame de Montserrat.

Répondre à cet article